ASSOCIATION
VAINCRE LE BÉGAIEMENT

Maison des Associations
1A place des Orphelins
F-67000 STRASBOURG
+33   03 88 75 12 12
avb@sdv.fr
formulaire de contact
www.vaincre-le-begaiement.fr

Journée mondiale du bégaiement

International Stuttering Awareness Day, ISAD

La Journée mondiale du bégaiement - le 22 octobre - a pour but de faire prendre conscience à la population de ce trouble de la parole et de favoriser la compréhension de la problématique du bégaiement.
Le trouble de la parole se produit dans toutes les cultures et dans toutes les couches sociales. Partout dans le monde on bégaie ou on a bégayé. Déjà Moïse  trébuchait sur les mots. Le bégaiement s'exprime par un trouble dans la séquence et le déroulement de la parole. Chaque cas est particulier et son origine serait d'ordre psychique bien que des facteurs génétiques peuvent être avancés. Cette année, l'indication donnée par ISA, ELSA et IFA (Associations concernant le Bégaiement), à l'initiative de cette 19ème journée est Stuttering pride  Respect. Dignity. Recognition. Ce qui se traduit bien par « Bègue … et alors  –  Respect. Dignité. Reconnaissance. » Cette journée permettra de partager son vécu avec d'autres personnes et de changer ses perceptions par rapport au bégaiement.

Un problème universel
Le bégaiement est un handicap auquel 1% de la population est confronté. En France, on estime à 650 000 le nombre de personnes concernées. Malgré l'étendue et les conséquences, souvent dramatiques, dans tous les domaines de la vie, le bégaiement reste un problème ignoré. Les personnes concernés font fréquemment l'objet de discriminations, quelquefois de désavantages et même de préjudices. Cela est vrai pour des pays comme la France, mais particulièrement aussi pour des cultures ou des sociétés  du tiers monde dans lesquelles les troubles de la communication sont considérés comme une honte et couverts de tabous. De plus, les possibilités de traitement sont méconnues et de ce fait peu de personnes qui bégaient y ont accès.

De nos jours, ce handicap de la parole peut être bien traité. Pourtant, la peur de mal parler et la réaction de l’entourage « à la différence » persistent et conduisent souvent la personne qui bégaie à modifier ce qu’elle veut réellement dire et à se replier encore davantage sur elle-même. Pour se protéger du regard des autres, quelqu'un peut chez le boulanger pointer ce qu'il souhaite car "baguette" lui semble trop difficile à prononcer. A l'école, quand un enfant est interrogé « combien font deux fois deux ? », il répondra six ou huit, au lieu de quatre. Même si la classe entière pouffe de rire. L’enfant préfèrera cette « solution » plutôt que de bégayer sur « qu qu quatre ». C'est une stratégie couramment utilisée. Pour éviter de parler, des personnes concernées n'ont pas ou très peu de vie sociale ce qui les isolent encore davantage. Il en résulte un sentiment de malaise voire d'agacement souvent partagés par l'entourage qui ne sait pas quel comportement adopter, vis à vis de ce problème, vis à vis de cette personne.

La mobilisation de l’Association Vaincre le Bégaiement (AVB)
L'AVB souhaite clarifier les choses et donne des conseils : en parlant avec une personne qui bégaie, il est important d’appliquer les mêmes règles que lors de toute conversation avec une personne non concernée par le handicap, garder le contact visuel (détendu, sans faire de mimique, éviter de froncer les sourcils), et surtout laisser la personne finir elle-même ses phrases.
La personne qui bégaie sait exactement ce qu'elle veut dire. Simplement, elle ne sait pas forcément le dire de façon fluide. Dans ce cas, la volonté, même bienveillante, d'aider la personne qui bégaie est contre-productive. Cette personne a le sentiment d’être maternée, de ne pas être respectée et ce comportement peut même aggraver la symptomatique du bégaiement.
Cette année une permanence téléphonique aux horaires étendus se tiendra au sein de l'AVB. En composant le (+33) 03 88 75 12 12, nous répondrons à toutes les questions sur le handicap et apporterons une écoute et un soutien personnalisés aux appelants. Des moyens supplémentaires sont également mis en œuvre pour fournir une réponse rapide aux courriels et aux lettres.

Entraide en France et Journée mondiale du bégaiement
Plus d'une cinquantaine de pays dans le monde se sont alliés pour la cause des personnes qui bégaient. Pour elles, cette journée est une occasion unique de se faire entendre à travers les médias, les conférences et d'autres activités.
Dans les pays qui ne proposent pas encore d'organisme d'information et d'entraide, l'association internationale (ISA) s'attache à diffuser l'information par les médias et à travers des thérapeutes ou l'autorité publique de santé pour promouvoir l'idée d'entraide.


Conférence mondiale en ligne /ISAD Online Conference 
Dans le cadre de la journée mondiale, a lieu une conférence - en anglais - sur Internet du 1er au 22 octobre. C'est une occasion particulièrement importante : ISAD Online Conference met en relation des personnes concernées ou travaillant dans ce domaine, de beaucoup de pays, des contributions d'instituts, des récits d'expérience. Ainsi chacun a la possibilité de poser des questions et de discuter avec des interlocuteurs de divers horizons.

Cette journée à vu le jour pour la première fois en 1998, elle est à l'initiative d'ELSA Ligue européenne des associations concernant le bégaiement, d'ISA Association internationale traitant du bégaiement et d'IFA, International Fluency Association, un groupement international de thérapeutes du bégaiement.
isad.isastutter.org/     traduction en français, en cliquant sur "french"


Conférence mondiale en ligne (en anglais) du 1er au 22 octobre (reconduite chaque année)
www.stutteringhomepage.com

En 2015, l'accent a été mis sur  "Education, Cooperation, Communication, Spread the Word".
"Education, Coopération, Communication, faites passer le mot" était un excellent slogan qui appella chacun à contribuer



En 2014 le thème ISAD "We speak with one voice" , Unissons nos voix !  fut adopté.

                                                               

En 2013 le slogan fut "People who stutter, supporting each other" que l'on peut traduire par "SOLIDAIRES, pas solitaires !" Cette solidarité doit s'exprimer entre les personnes directement concernées et leur entourage, familial, social et professionnel.


En 2012  l'indication donnée était "A voice and something to say" - Une voix et des choses à dire !
                                                           

 

En 2011 le mot d'ordre fut "Sharing Stories, Changing Perceptions" - 
Echangeons nos histoires, Changeons nos regards









En 2010 l'accent a été mis sur
la "lutte avec les mots" fréquemment perçue comme liée à un manque d'intelligence, combiné à une extrême timidité ou à des problèmes psychologiques. Ces préjugés laissent de nombreuses personnes concernées sans voix. Aussi, face à ce constat, le thème développé à l'occasion de cette 13ème Journée mondiale du bégaiement fut « Le Bégaiement, parlons-en »

                                                                                                                           


En 2009, le thème de la journée mondiale était : Bien plus qu’une langue emmêlée (More than a tangled tongue)

                                     

En 2008, le mot d’ordre fût : N’ayez pas peur du bégaiement  (Don’t be afraid of stuttering) 

                                                                                  

Conception : ALYLA